Burning House

Burning House

Samedi 26 octobre…

Réveil sous un soleil et un ciel bleu magnifique, on tente de faire passer les quelques litres de bières enquillés la veille. Un cachet effervescent, un café, un kiwi pour la forme, une lecture rapide du journal du jour, voyons voir ce qu il y a dans ma boite aux lettres …  factures, pubs, d’la grosse marde comme souvent, tiens un p’tit Cd envoyé par le label Naive ! Burning House ? j’connais pas, on va écouter ça.

Très rapidement, ca ressemble à une belle aventure musicale. Les sonorités oscillent entre funk, hip hop et jazz., parfois même avec des rythmes très club comme sur le titre Post party stress disorder.

Mais qui est à l’origine de cet album ?

Mené par le beatmaker Chief Xcel (Blackalicious) et par Hervé Saltiers (General Elektriks) aux claviers, ce duo est composé d’un américain et d’un français (cocorico). Xcel est l’un des membres fondateurs de Quannum Projects, un collectif hip hop composé de Blackalicious donc, DJ Shadow et Latyrx. Salters quitte de son côté la France au début des années 2000 et leur rencontre a lieu à San Francisco.

Chief Xcel invite Salters et ses claviers vintage sur plusieurs morceaux et projets, tandis que Salters en fait de même sur son premier album. En 2012, le projet d’un album en commun émerge, et la conception a lieu entre Paris pour l’écriture, Berlin pour l’enregistrement, et San Francisco pour le mixage.

Le résultat est surprenant, innovant, les beats de l’un associés au synthé de l’autre font merveilles. Walking Into a burning House est le nom de l’album, 14 est le nombre de pistes, « à découvrir vite » est le conseil que je vous donne.

Burning House – The Nightbird

 


Tracklist :
1. 28 steps to..
2. Turn off the robot
3. Post party stress disorder
4. Tokyo airport
5. The nightbird
6. Emergency exit
7. Frozen conversations
8. Copy that
9. Daydream mama
10. Scatterbrain
11. Whispers in your headphones
12. 1988.5
13. Rhythm in the machine
14. Boomerang

 

005914