Un rap gode ?

Un rap gode ?

Oui, ne nous le cachons pas, nous allons tous l’avoir dans le c**. Marshall Mathers LP 2 (rebaptisé MMLP2, c’est quand même plus court) n’est pas encore sorti qu’ Eminem en a dévoilé 3 classiques.

Survival, pour commencer.

Un titre dans la trempe de son dernier opus. Guitares, chanteuse, gros beat de batterie… Ce morceau, prévu à l’origine pour la BO d’un jeu vidéo de guéguerre, avec des flingues et tout, a connu un tel succès qu’il sera probablement sur l’album… Enfin ça spécule énormément sur le fait qu’il y sera.

Puis est venu Berzeck.

Alors là, que dire ? Du très très grand Eminem. On aurait pu se dire (enfin moi, je me suis dit) que Marshall allait ressortir un album style « Recovery ». Mais non, et Dieu merci, Rick Rubin était là pour nous ramener Slim Shady. Morceau complètement déstructuré, cinglé, qui brouille clairement les pistes. Alors là, on trépigne, on s’impatiente, on sautille, on s’enduit de crème fraîche en attendant qu’une âme charitable vienne vous lécher le nombril. Oui, parce que pour bien nous narguer, le morceau passe en boucle entre radios et spots publicitaires (le morceau a été utilisé par Reebok et Monster Beats).

On attend cette confirmation : sera, ou sera pas un véritable MMLP ? 

 eminem-marshall-mathers-lp-2-tracklist

Et la réponse est tombée, enfin, telle un messie : Rap God. Le nouveau single (qui pour ma part a plus l’air d’être une « fuite », tant le morceau est mal mixé) annonce le retour de Slim Shady. Il s’était bien teint à nouveau en blond, mais on n’y croyait plus. Et pourtant, avec ce beat deglingué, énorme prod de… Bah de… Bah de qui d’ailleurs ? Et bien on n’arrive pas à le savoir. Je vote pour Dre. En attendant, dans ce morceau, il se fout clairement de la gueule d’un tas de gens. Il se proclame Dieu du rap, on y voit clairement des allusions à Kanye « Yeezus, Yizzy, Yippy Yippy Yeah » West ou encore à Kendrick Lamar, autoproclamé roi du rap. En prennent également pour leur grades Bill Clinton et Monica Lewinsky, Fabolous et Ray-J, bref un arsenal, une déferlante de blondeur Shadienne…
Dans tous les cas, le 5 Novembre arrive à grands pas, nous n’avons plus longtemps avant de savoir si Eminem est bel et bien le Rap God.

 

 

Tracklist :

Eminem_-_The_Marshall_Mathers_LP_2_tracklisting_outsidetray

Johnwait.net – Brahma

b2a